L'entraînement en Neurofeedback.

Le neurofeedback aide les enfants diagnostiqués TDA/TDAH à réaliser qu’ils peuvent prendre contrôle de leur propre comportement tout en permettant des changements positifs dans leur environnement.

Ces nouvelles habiletés acquises par l’entraînement en neurofeedback permettent d’augmenter le sentiment d’équilibre personnel et d’estime de soi. Le neurofeedback contribue également à la diminution marquée de la fréquence, de l’intensité et de la durée des symptômes, généralement accompagné par une diminution de prise de médication. L’entraînement en neurofeedback permet de renforcer les capacités cérébrales ainsi que celles du système nerveux central sans effet secondaire ou médication et ce, très efficacement.

Applications

  • Trouble de déficit de l’attention et d’hyperactivité (TDA/TDAH);
  • Trouble envahissant du développement (TED);
  • Trouble d’apprentissage (TA);
  • Trouble de comportement (TC);
  • Dyslexie, dysphasie, dysorthographie;
  • Trouble d’anxiété/dépression.

Avantages 

  • Diminution de la prise de médication voir cessation, sans effet secondaire;
  • Augmentation de l’attention et de la performance en termes de qualité et de durabilité;
  • Autorégulation cérébrale, entraînant une meilleure capacité à répondre aux agressions environnementales et ce de manière autonome;
  • Prise de conscience personnelle et plus grand contrôle de soi;
  • Amélioration de l’estime de soi et de qualité de vie.

Fonctionnement

Le neurofeedback tient pour fondement que les ondes cérébrales sont responsables des comportements déficients ou problématiques. Ainsi, au cours des recherches, plusieurs patterns de dérégulations cérébrales furent identifiés notamment chez les personnes présentant un TDA/TDAH. En effet, on observait un manque d’habileté à maîtriser son comportement et donc à émettre des signaux cérébraux adéquats. Ainsi, une désynchronisation des signaux rythmiques des hautes fréquences (Beta) est identifiée comme source responsable. Le neurofeedback permettrait de régulariser l’activité rythmique (augmenter le Beta) sans aucune dépendance pharmacologique, tout en augmentant l’estime de soi, et ce de manière très efficace.

Anne-Marie Giroux – Thérapeute 

Anne-Marie Giroux, B.Sc., M. Sc., a étudiée à l’Université du Québec à Montréal en psychologie, spécialisation neuropsychologie. Ayant complété un degré de bachelière, sa curiosité dans le domaine du neurofeedback l’a poussée hors des frontières soit en France et aux États-Unis ou elle a pu perfectionner et compléter sa maîtrise. Aujourd’hui, elle participe à l’avancement du neurofeedback par ses recherches menées grâce à la BFE (Biofeedback Foundation of Europe) et travaille surtout avec des enfants. De plus, elle est en relation avec plusieurs chercheurs dans le domaine au Québec et dans d’autres pays et est considérée comme une référence clinique en la matière.

Téléphone : 514-666-8474

amgiroux@institut-neurofeedback.com